jeudi 29 juin 2006

Bande de chiourmes

Arrivée au metro Beaubien, la trame sonore de Rize dans les oreilles. De jeunes adultes crient sans cesse: les amis on écoute, les amis venez ici, non les amis on ne fait pas ça

Je comprends rapidement que la troupe du camp de jour se dirige au bout du quai, au même endroit ou je vais pour sortir à Laurier. Je me dépêche à arriver avant eux, je ne veux pas embarquer dans le même wagon que ces morveux. Évidemment le train arrive, une monitrice dit: oui on prend celui là les amis. Putain de merde. Ils entrent par les trois dernières portes, venant déverser leurs cris dans mon wagon et dérangeant tous les passagers. J'écoute une musique assez lourde, donnant le goût de krumper contre ces petites bestioles. Le wagon décolle. Ils tombent tous comme des dominos, me dessinant un sourire au visage.

Un jeune trouve une feuille de chou sur le sol et se met à lire le 24 heures. Sa monitrice s'exclame fort (j'ai des écouteurs anti bruit ambiant quand même):
- Rudy, qu'est-ce que tu as dans les mains ?
- Un journal
- Ou l'as tu pris ?
- Par terre
- Est-ce qu'on est supposé lire le journal quand on est au camp de jour ?
- oui...
- NON !

non... ils ne peuvent pas s'informer. J'éprouve tout à coup de la pitié face à ces pauvres enfants qu'on trainera tout l'été d'une activité touristique à une autre. Et je remercie mes parents qui ont eu la sage décision d'engager une babysitter. Ah et quand j'ai voulu sortir à Laurier, j'ai du dire pardon pardon pardon au moins 5 fois pour sortir. Putain de camps de jour. Ils ne peuvent pas voyager hors pointe ou louer des autobus jaunes ?

3 commentaires:

Anonyme a dit...

T'es mieux de jamais avoir d'enfants ma belle!!! Tolérance!!!

Annie pas toujours gentille a dit...

ouais mais le matin je suis grognon

Anonyme a dit...

Mais c'est le matin qui est le moment le plus difficile pour les parents... Penses-y sérieusement!!!!