dimanche 30 juillet 2006

Consonance (part 1)

Doux réveil à Saint-Hyacinthe.
Visite guidée des lieux, déjeuner chez des anciennes danceuses et/ou travailleuses chez Woolco.

-Vous voulez aller boire un Smoothie au Zaricot avant d'aller au terminus d'autobus les copains?
-Oui

Déjà, il y a une super ambiance au Zaricot.

- Oh, vous partez déjà pour aller prendre l'autobus? Tiens tiens, Navet Confit fait une apparition surprise. Annie et moi profiterons de son lift en fin de journée pour rentrer à la maison. Kiss kiss les amis, je crois que nous allons rester pour consonance pourquoi pas.

On décide de payer 30$ pour la journée rester assises sur la terrasse du Zaricot et ainsi avoirune superbe vue et une audition parfaite de ce qui se passe à l'intérieur tout en profitant du soleil.

C'est Sébastien Lafleur qui ouvre le bal. Cause de deuil chez Afrodiz (mes condoléances), Sébastien a été appelé à la dernière minute.
Beau boulot Sebi. Tu sonnes comme un chef et il est beau ton polo jaune.

Je profite de cette journée pour parler à plein de gens intéressants. C'est fabuleux. Je rencontre plein de gens mais pas Patrick Bourgeois.
C'est drôle cette région. On dirait que le beat n'est pas le même qu'ici.

Moi - bla bli bla bla
Guitariste de la descente du coude - Je dois aller tirer mes vaches, je reviens tantôt.

Les p'tits coucous ça surprend sur le coup mais on s'attache vite. C'est étonnant mais je chantonne le refrain d'une chanson en hommage aux bénévoles, je ris (de veau) pendant que la chanteuse chante pète pis répète et je bouge la patte sur un numéro de téléphone chanté (et ce n'est pas le numéro du Clan Panneton quoique ça aurait très bien pu l'être).

Caniche Hara-kiri nous met dans une belle ambiance un peu weird. C'est bien mais malheureusement, je ne peux pas en dire plus parce que c'est à ce moment que mon estomac m'appelle et que je me réfugie dans un fast-food déprimant.

LVEAM! Ça débute très bien mais la brise commence à se faire sentir et sans gêne, les gens de l'intérieur viennent fermer les portes de garage nous laissant derrière une vitre presque insonorisée. Too Bad. On apprendra plus tard que la foule n'a pas levé et que les membres du groupe semblaient un peu fâchés du manque d'enthousiasme.

Je ne reste donc pas pour Pépé et sa guitare et Mononc' Serge mais je peux vous dire que Pépé a une jolie voiture et que ce Serge est assez mignon aujourd'hui.

Voilà tout.

Ah oui, on s'est fait interviewées par un mec qui fait des cds d'entrevues. Il nous pose des questions sur P45. Je m'entête à dire tout le long que P45 ce n'est pas seulement le balado et que c'est avant tout un super webzine ayant à sa tête des gens que nous ne sommes pas mais il ne semble pas bien saisir ce qui se passe.

Il interview aussi d'autres gens présents sur place:
« - Les Sébastien Lafleur c'est quoi?
- C'est un projet qui a pris naissance en 1979»

«Ouin, je ne sais pas c'est quoi son trip lui, il m'a interviewé l'autre fois mais il ne pose pas de questions. Il branche le tout et il attend qu'il se passe de quoi!» SL

Il me reste 7 jours et demi au Québec. Est-ce que je vais trouver le temps d'aller à Consonance dimanche prochain. J'espère que oui.

7 commentaires:

Rocklapin a dit...

malade un gars qui fait de compilation entrevue. j'aimerai ca qui m'interview tellement peu de recette de cuisine a raconter en entrevu

sara a dit...

doudoulidou a la place versaille, ;)

Doudou a dit...

Sara, t'as engagé un detective?

Le mec qui fait les entrevues... je voudraits tellement acheter son cd. Juste par curiosité mais.. j'hésite.

Doudou a dit...

voudraits?
voudrais

NitroGlisse&Rime a dit...

T as OUblier Le Beau Fruitier "Vos Radis Sont Où?"

Doudou a dit...

http://www.flickr.com/photos/doudoub/203511501/

où est le fruitier, il est ici il est partout

Anonyme a dit...

What a great site Professional laser teeth whitening bookcases web hosting lexapro and vitamin b 12