vendredi 25 août 2006

Des pesstacles flous

Grand retour aux jeudis croustillant après des semaines d'absence. 8 minutes avant le last call des bières pas chères. Walter ! 2 bières grenadine svp. À la table : wow annie bonjour allo comment tu vas, long time no see blablabli. Le temps de prendre 3 drinks et un liquid cocaine. G-Love me remercie de lui avoir envoyé une photo d'une amie qui se tient le sein dans un party. Il rit de bon coeur. Mais de rien.

Nous avons deux billets pour les chinese stars. Tous à la Sala Rossa (ok on est deux). L'autobus n'est pas à l'horizon ? Tous en taxi. À la porte : Bonjour Radisson, Bonjour DJ Lam, allo Fred, allo Léo. Dansons avec tout ces gens habillés comme nous. La salle est fucking vide ! Allons Boire des Grolsch bien froides au parc. J'en profite même pour manger un sandwiche Coldcut au simili poulet et baloney. Beurk. Nous revenons, la salle est pleine de pipole qui font des fronts page d'hebdos culturels.

Le show... Je rate Foreign Islands de peu. Marie me demande de lui commander un verre. Puis finalement elle ne le veut pas. Je le bois. Think about life c'est toujours aussi bon. Ils sont déchaînés ! La salle se vide de moitié. Tant mieux nous danserons sur les Chinese Stars, qui est bien agréable aussi. Ça fait un an que j'attends ce show. Mon appareil photo est mort. J'achète un mini CD de Lederhosen Lucil dans le distroboto. Je rentre en taxi.

Ce matin j'enfourche mon vélo et je roule lentement (star à vélo). Je suis au bureau, j'essaie de boire un V8 pour faire passer la robine. Prions que mes collègues ne m'approchent pas. Je viens de comprendre que un mois sans croustilles m'a été bénéfique.

3 commentaires:

Léo a dit...

Des pipoles ou des wannabe geeks ?

Annie pas toujours gentille a dit...

des pipoles ma chère, il faut savoir les reconnaitre

NitroGlisse&Rime a dit...

la salle étais surtout remplie de trendy putes! ;)