vendredi 21 septembre 2007

Préparons-nous pour Pop Montréal chéri (ce n'est pas toi que j'appelle chéri, c'est un adjectif pour le festival)

En vue de cette première fin de semaine d'octobre qui s'annonce des moins reposantes, je feuillette le programme de Pop Montréal - que l'on peut trouver partout dans la ville mais aussi en ligne - et je rigole un peu.

Il est important de savoir ce qui nous attend. J'ai donc entrepris la lecture de toutes les descriptions des 375 (à peu près) artistes ou groupes d'artistes. On y trouve beaucoup d'information; beaucoup de références à ta maman qui aime la musique, bouche ses oreilles, danse ou fait autre chose; quelques jeux de mots avec les noms de bands; quelques remarques arrogantes.

J'aimerais partager avec vous quelques phrases qui m'ont fait sourire.
Je ne veux pas vous entendre chialer sur le fait que ces phrases ne sont pas pertinentes et ne disent rien sur la musique. Je tiens à souligner que dans la plupart des cas, ce ne sont que des extraits de description.


3 octobre

Li'l Andy and Karaoke Cowboy (Montréal), Divan Orange, 20h00
Aujourd'hui, si petit Andy était un breuvage, il serait un triple whiskey sur glace, on n'en fait qu'une gorgée.

Griffin & The True Believers (New York), Balattou, 20h45
Emo-folk quelqu'un?

Old Man Luedecke (Chester), Divan Orange, 21h00
Alexander Keith serait fier de lui.

Kizzy (Montréal), Coda, 21h00
Le rap à qui? Le rap à quoi? Le rap à Kizzy.

David Sanders (Bristol), Green Room, 21h00
Non, il n'est pas le fils du Colonel Sanders (ce qu'on rigole, quand même), mais je suis certain que si David me préparait un plat de poulet frit, il serait exquis.

Jake and The Leprechauns
(Sherbrooke), Divan Orange, 22h00
Quelle bande de menteurs! Non seulement, personne ne s'appelle Jake au sein de ce duo folk, mais il n'y a pas de "leprechauns".

Richard Laviolette
(Guelph), Balattou, 23h00
Bien que ce soit un nom de mononc' de 40 ans, je doute que le vôtre sorte des hymnes folk uniques et ait cette voix magnifique.

Cape May
(Calgary), Green Room, 23h00
Avec ou sans moustache, ces trois Albertains créent de belles ambiances.

Slow Hand Motem
(Dundas), Balattou, 00h00
Funk pour caucasiens saouls.


4 octobre


Harmonica (Oslo), Divan Orange, 14h00
Mélange de Stereototal et de brillants et paillettes.

Rawalpindi
(Québec), Divan Orange, 15h00
Le prochain Crystal Castles. Ou non.

Share
(Halifax), Barfly, 20h00
À partager entre amis. Bon, OK, c'était poche, mais c'était une référence au nom du group. OK bye.

Slow Six
(New York), Saphir, 20h00
Shoegazers avec des souliers fancy.

Feuermusik
(Toronto), Club Lambi, 21h00
Dans votre circulaire cette semaine: des lignes de saxophones cacophoniques et des percussions inégales pour vraiment pas cher.

Abirato
(Montréal), Café Chaos, 22h00
Punk rock plus rapide que toi.

Mathias Mental
(Montréal), Divan Orange, 22h00
Dans la catégorie "Mais-de-youss-qui-sort-c't'asti-là?", Mathias gagne aisément. Ses chansons qui ne se peuvent pas sont comme du mercurochrome sur un après-midi plate, ou pire, un beigne au chocolat avec une soupe minestrone. C'est pour ça qu'on l'aime beaucoup. Rien n'est grave, je règle mes problèmes en garrochant des arcs-en-ciel avec mon chest parce que je viens d'écouter Mathias Mental.

The Golden Error (New York), Escogriffe, 22h00
Leurs spectacles dans leur Brooklyn natal virent toujours en bain de bière et de sang. Ils se sentiront comme chez eux à l'Esco.

The Two Koreas (Toronto), Saphir, 22h00
Quand je vais réaliser mon rêve de participer à un derby de démolition, ce sera la pédale dans le tapis, au son de Two Koreas.

Cody ChesnuTT
(Atlanta), National, 22h00
Cody ChesnuTT, c'est plus que deux T en majuscule pour rien.

The Brother Kite
(Providence), Green Room, 23h00
C'est cute han? C'est rien ça. Allez voir le pestacle. Vous allez retourner chez vous comme E.T. sur son Becyk volant.

Bruce Peninsula
(Toronto), Club Lambi, 23h00
Pas besoin de te geler pour triper.

The Magic
(Guelph), Balattou, 23h00
Même avec la magie de l'Internet, je n'ai pas réussi à trouver le groupe de Georgie Gordon. T'es où, buddy?

Alec K. Redfarm (Providence), Club Lambi, 00h00
Écoutez, je suis un peu embêté. Je ne trouve foutrement rien sur la Toile en ce qui concerne Alec. J'aurais aimé me fier à mon collègue anglophone, mais celui ou celle-ci semble avoir abusé de l'herbe folle.

A-Track (Montréal), Club Soda, 1h00
Dieu existe. J'en ai la preuve.


5 octobre

Jewish Legend
(Toronto), Saphie, 20h00
Les compositions de la "légende juive" vont vous épater les oreilles, la bouche pis le nez.

Le Nombre
(Montréal), Club Soda, 21h00
Comme si l'oncle Rock vous prenait de ses grosses mains protectrices, vous asseyait sur ses genoux sentant la laine, le tabac et le gin et vous faisait faire de violents tiguidous à cent milles à l'heure au son de votre band garage suédois préféré.

Buck 65 (Mount Uniacke), La Tulipe, 21h30
"Oui mais comment ça sonne?" T'es chanceux que je ne sois qu'une description dans un programme, car je me foutrais de ta gueule dans la vraie vie.

Ancient Rhymes
(Canada), Barfly, 23h00
Dans l'ère des communications virtuelles, ces gens-là sont de véritables nihilistes: pas de site Internet, pas de Myspace, pas de traces d'eux sur l'autoroute de l'information. C'est vraiment dommage; j'avais pourtant le goût de faire du surf.

Michel Pagliaro
(Montréal), Club Soda, 23h00
En 1975, un concert du rockeur se terminait en émeute pendant la pièce "Riot In Cell Block #9" tandis que vos saintes mères s'envoyaient en l'air avec des routiers du coin.

Pony Da Look
(Toronto), Divan Orange, 23h00
Ce quatuor torontois, c'est la petite fuckée craquante qui écoutait du The Cure en récitant du Nietzsche pendant les cours d'arts plastiques de secondaire II.

The Disraelis (Toronto), Divan Orange, 0h00
Comme une glace dans la raie, leurs chansons donnent des frissons dans le dos.

Bocce
(Waterloo, j'ai frappé mon), My Hero Gallery, 0h00
Si vous n'avez jamais vu d'Ontariens en train de suer comme des porcelets sur des rythmes électro-disco-organiques, c'est un rendez-vous.

Blood Ceremony
(Toronto), Divan Orange, 1h00
Quand on enferme Jethro Tull et Black Sabbath dans une pipe à eau et que l'on aspire profondément la boucane, la musique qui débute alors dans votre tête ressemble drôlement à celle de Blood Ceremony.

Zoobombs
(Tokyo), Academy Club, 1h00
Préparez-vous à vous tenir le poing en l'air tout en criant "crisse, ils sont ben intenses!" Votre voisin répliquera "mets-en sacrament!"

Bush League (Toronto), Divan Orange, 2h00
Non, je ne ferai pas de jeux de mots associés au président ou encore à l'anatomie féminine, je suis une description sérieuse après tout.


6 octobre


Jeff Louch Trio
(Montréal), Bisou, 19h00
Wee Haw.

Woodpigeon (Calgary), Fédération ukrainienne, 20h00
Sérieux, ce collectif des Prairies doit posséder plus d'instruments que j'ai de cheveux.

Amos The Transparent
(Ottawa), Green Room, 21h00
Ce collectif folk pop provint de la municipalité la plus drabe du Canada.

Dragons of Zenith
(Cleveland), Les 3 minots, 21h00
Partons à dos de dragon pour une épopée tourbillonnante. [...] Ou fixez simplement la boîte à rythmes et le synthétiseur.

Mackenzie McBride
(Ottawa), Quai des Brumes, 21h00
Elle chante mal et elle s'en crisse pas mal.

Lightning Dust
(East Van), National, 21h00
Son excellent disque éponyme rappelle un bol de crème glacée aux cerises noires: c'est joyeux, léger, sucré. Mais tsé, la cerise est quand même noire...

Peter Elkas
(Toronto), Fédération ukrainienne, 21h00
C'était un plan génial... sur papier, du moins. Je la fais rigoler un peu sur un forum de discussion grâce à ma verve et mes références obscures à la "pop culture" québécoise et je l'ajoute à mon Facebook. Après quelques "poke", je l'invite à venir voir un concert de l'artiste indie soul (et toc, un nouveau style musical) Peter Elkas. Mauvaise idée, elle est subjuguée par les pièces mi-folks, mi-motown du Torontois et me délaisse pour lui. Après quelques larmes, je me venge en plantant la prestations d'Elkas sur mon blogue.

Laura Peek and the Winning Hearts
(Halifax), Barfly, 22h00
Torpinouche! Quelle belle voix!

Mike Visaggio and Kinetic Element
(Richmond), Katacombes, 22h00
De loin le meilleur groupe de prog-rock chrétien sans guitare que je connaisse. Bon, OK, c'est le seul.

Quest For Fire (Toronto), My Hero Gallery, 22h00
Pour qui aime le bruit et les chandails tie-dye.

Pipettes
(Royaume-Uni), Petit Campus, 22h00
Partout où elles passent, ces trois filles à pois (pas à poil) font danser.

Dj Maysr
(Montréal), Centre Gallego, 23h00
Si vous ne vous bougez pas le cul sur les beats qu'il vous envoie, vous êtes weeeiiir'

FLAMES!
(Montréal), Green Room, 23h00
Le seul bon joueur que les flames aient jamais eu, c'est Theoren Fleury. Il était du genre à jouer du rock pas trop rapide, un peu planant par moment, très montréalais. Lorsqu'il était énervé, il avait l'habitude de lancer des bières dans la foule et de briser des micros. Très punk-rock, finalement.

Black Mountain
(Vancouver), National, 23h00
Vous pourrez mettre fin à votre vie suite au spectacle, car plus rien n'aura autant de saveur.

Earlimart
(Los Angeles), Main Hall, 0h00
Comme ce programme traduit mal mes cris de jeune collégienne (ne manquez pas le programme multimédia Web 16.0 de Pop Montréal en 2008) [...].

Spy Machine Sixteen (Guelph), Quai des Brumes, 0h00
Comme si Joey Jeremiah de Degrassi avait finalement trouvé le talent qu'il n'a jamais eu.


7 octobre

Ghost Bees (Halifax), Cagibi, 21h00
Selon eux, leur son se décrirait comme un pamplemousse que tu découpes et des cheveux dans la face.

Royal Wood (Toronto), Petit Campus, 21h00
De la belle musique pour four***.

People for Audio
(Montréal), Casa del Popolo, 21h30
Si Calexico faisait passionnément l'amour à Pink Floyd, on obtiendrait probablement des pièces semblables.

Museum Pieces (Halifax), Cagibi, 23h00
Guitares angulaires! Psych rock! Compositions orchestrales! Sensibilité pop! C'est tellement bon qu'on en est tout exclamés! On n'en revient pas!

The Dudes
(Calgary), Petit Campus, 0h00
Parions que ces rockeurs ont pogné plus de crevaisons que de groupies.


Je ne me suis pas attardée à l'anglais. Je suis sûre que je pourrais trouver des bijoux de phrases.
Le 3 octobre, je me lève à 19h30 pour être en forme pour les 5 jours fous.

7 commentaires:

gynocrate a dit...

Moi, ce que j'essaie de faire c'est tenter de savoir qui a écrit quoi entre ta soeur, Julien, Guindon, Péloquin, Annie Q et toi.

Andre de Sorel a dit...

Esti que je suis cave à trois heures du mat', en effet. J'ai spotté un Guindon et je ne suis pas sûr pour le reste.

Anonyme a dit...

et nous on sent mauvais le 4 oct???
:)

youri / BB

Doudou a dit...

Je ne sais pas ce que vous sentirez.

Mais comme je risque d'aller voir qui est ce clown de Mathias Mental qui fait toujours des flyers fous, j'en profiterai pour vous sniffer.

g.u.i.n.d.o.n. a dit...

Dans le tas, j'en ai 10.
J'avoue être responsable du Mathias Mental (mais c'était pas un secret parce que j'ai aussi écrit l'article sur le site web du POP), mais les autres, c'est secret...

Annie pas toujours gentille a dit...

j'ai une ou deux perles, comme quoi, mon écriture demeure classique

Annie Q a dit...

Bah, je viens de me rendre compte que j'en ai écrit une couple avec une bière dans les mains. J'tais ben fière du "rap à Kizzy"... avant de peser sur "send". Weeeir' de même.

Les tiguidous, c'est Lalande,Olivier, que je remercie ici de m'avoir pondu 4 bios en autant de minutes alors que je délirais le dernier soir-nuit-soir. Et que j'ai oublié de remercier dans le programme, comme une épaisse.