mercredi 30 juillet 2008

French marathon

J'ai été sage cette année. Je n'ai pas mis les pieds au Shag. Comme me le disait DJ Lam samedi au téléphone, Pourquoi y a Remi-Pierre Paquin? Il y en a des DJs à Montréal, non?

En effet, il y en a beaucoup, on se reprendra au Bounce le gros gratuit samedi soir au Club Soda. En attendant, je ne vois pas beaucoup de concerts en salle, je me promène plutôt sur le site, exaspérant Trésor parce que je regarde deux-trois tounes et hop, scène suivante. Mais cette tactique m'aura permis de vous dire ceci:

Jeudi, quand j'ai entendu Rudy Caya chanter wo-oh-oh je marche seul, je me suis mise à shaker de la patte, ne comprenant pas pourquoi tout à coup cette pièce des Vilains Pingouins me faisait quelque chose. Prise de nostalgie, je me suis dit que ce serait cool de voir les B.B. le lendemain... presque.

Vendredi, je passe voir mon ami Léon, puis je descends en ville avec Trésor, discutant de la fin du monde selon le calendrier maya, ou inca, je ne sais plus. La fin du monde est prévue en 2012. Profitons des concerts. Comme le concert de Le Citoyen. Musicalement intéressant. Trésor crie un discret pourri entre deux tounes. C'est pas mauvais, mais c'est les paroles qui me tapent sur les nerfs, ça sonne comme du Québécois, tsé du type chansonnier. Ça pourrait lever un peu plus. Mais la base est bonne, à travailler.

Jeune chilly chill fait un show drôle, sans plus.
À 20h, je me promène entre Kim Bingham qui rocke mais pas avec un son que j'aime, Deya qui est trop reggae roots pour moi et les B.B., dont les ballades me rappellent que la nostalgie, c'est laid. Doudou me dira plus tard que ça ne levait pas pantoute. Pourquoi t'as salé ton café, cette phrase fait du bien.

À 22h Maître J fait ma soirée, C'est solide, me dit Trésor. En effet, peut-être que c'est parce que j'ai son album, mais je demande aux nombreux gens autour de moi qui me jasent de me laisser écouter le show en paix. Je l'aime comme ça, plein d'énergie.

Samedi, y a pas un clisse de chat qui vient aux Francos. Pas de chats que je connais en tout cas. Arman Méliès m'emmerde alors je me dirige vers Saïd Mesnaoui, qui donne dans la musique marocaine. À 20h, je vais voir Spaïcy, une soul diva, elle a de la voix. Mais on est venus voir O Linea, des gars de St-Jean qui donnent dans le punk-rock honnête et efficace. J'ai aimé ça plus que je ne le pensais. Bon signe.

Beaucoup de monde pour Zébulon. J'avais oublié le 3 quarts de leurs chansons, mais je les ai retrouvées avec plaisir. Encore un brin de nostalgie sans doute. Puis, à 22h, Kulcha Connection fait danser beaucoup de monde, j'aime la voix de Face-T, encore un petit à la grosse voix. Mais au stationnement Clark, ce sont les Vulgaires Machins qui ont tôt fait de remplir l'espace, un très bon show, que j'ai trouvé meilleur que celui que j'avais vu au Métropolis. De nombreux fans avaient leur T-Shirt du band. La grosse pluie est arrivée pour la dernière pièce. On s'est sauvés en courant. Et c'était terminé.

C'était pas ma soirée fanatique, c'était ma soirée curiosité. Ça fait un long billet dude, je te raconte dimanche, lundi et mardi dans une minute.

8 commentaires:

Doudou a dit...

je me demande bien ce que ça veut dire: un punk-rock honnête et efficace

Comment ça sonne un punk-rock malhonnête?

Fred de la Fökoff a dit...

Comme les Truands ;)

Annie pas toujours gentille a dit...

selon les règles de l'art, sans hip hop ni electro

Gilidor a dit...

"C'est pas mauvais, mais c'est les paroles qui me tapent sur les nerfs, ça sonne comme du Québécois, tsé du type chansonnier."

Parce qu'on sait tous que Félix Leclerc, c'était de la marde. C'est ben mieux de l'électro où c'est juste une voix de robot qui répète les mêmes 4 mots pendant 10 minutes!

gynocrate a dit...

C'est drôle ça, c'est pas la premièere fois que j'entends de la bouche des "québecois de souche" que qqchose est trop québécois ou que ça sonne trop québécois.

De l'autre côté, il me semble que c'est JP Ferland qui considérait la musique de la relève pas vraiment "québécoise" mais plutôt "exotique".

En 2k....

Anonyme a dit...

Gilidor marque un point!

Annie pas toujours gentille a dit...

non non non je me suis mal exprimé encore, je voulais pas dire chansonnier comme ferland ou leclerc... plus comme ceux des deux pierrots, comme ceux dans ta famille autour du feu, les wannabe chansonnier, comme le chum d'une de mes amies que je ne nommerai pas...

plus comme n'importe quel groupe monotone des années 90/00...

anyway, je me comprends, désolée

Mais ils ont une contrebasse, ce qui compense

Annie pas toujours gentille a dit...

pis fuck, la musique c'est personnel, j'ai le droit de pas aimer comment il chante, anyway je lui ai dit dans sa face ce que j'en avais pensé du show alors je vois pas pourquoi je me défends de même