mercredi 13 août 2008

Copier-coller Bridge Burner

Nous demandons à tous de ne PAS apporter d'alcool sur le site, car nous essayons de faire du Bridge Burner quelque chose de récurrent et légal. Si nous faisons cette édition sans problèmes, nous aurons l'autorisation d'avoir un bar la prochaine fois. 22h à minuit. Vous pourrez vous saouler au Club Coda pendant l'after-party où tous les djs iront mixer après minuit.

Merci à tous ceux chez Pop Montréal, Red Bull et Solotech qui nous ont aidés à faire de cette fête quelque chose de gros, et bien sûr à tous ceux qui sont venus danser aux Bridge Burner précédents.

6 commentaires:

Christophe/Mage a dit...

Si pas d'alcool cette année, permission de bar l'année suivante : y a une logique qui m'échappe, je ne suis pas trop le raisonnement.

Anonyme a dit...

c'est pas très compliqué pourtant...

Christophe/Mage a dit...

La logique ne devrait-elle pas supposer "si plein d'alcool cette année et aucun débordement, alors autorisation d'avoir un vrai bar l'an prochain" ?

ghis a dit...

Le contraire : la ville/police veut d'abord voir comment le tout va se passer, comment ce sera organisé avant de se mouiller et de donner un permis d'alcool. Me semble que c'est "fair".

Donc SVP, respectez cette mesure. Sinon, on ne pourra pas organiser de Bridge Burner l'année prochaine... Et si tel est cas, que personne ne se plaint car nous on aura fait tout notre possible.

Christophe/Mage a dit...

Je comprends bien ça mais je trouve toujours ça débile de leur part. La contrainte imposée n'a pas de sens vraiment logique.

Parce que la ville sous-entend par là que si il y a de l'alcool qui traîne cette année, ça voudrait dire que c'est donc mal organisé et que ça ne "se passe pas bien" alors que ça n'a rien à voir. Je continue à trouver le raisonnement de la police et de la ville complètement naze. On ne me mesure pas la réussite et la bonne organisation d'un événement en fonction du nombre de canettes dans la foule. Ils feraient mieux de venir voir avant, après, de checker si tout est propre, si les voisins ne se sont pas plaints, si l'ordre a été respecté, etc. J'imagine qu'ils vont le faire aussi mais voilà des arguments concrets, pertinents, et qui dépendent directement des organisateurs, non pas de la foule. Dans le cas présent, si c'est super bien organisé mais que des gens viennent avec de l'alcool, on jugera que ce n'est pas sérieux. Ca n'a pas de sens. Ca n'a rien à voir.

D'ailleurs, si les instances respectaient leur logique débile jusqu'au bout, ils devraient plutôt dire qu'ils refusent tout permis d'alcool puisqu'ils ne veulent pas en voir dans les rangs cette année. Si alcool = manque de sérieux, pourquoi en accepter un jour ?

Je n'incite pas par là à y aller avec de l'alcool. Du tout du tout. Je comprends bien que ce soit imposé et qu'on n'ait pas le choix de le respecter pour la survie du machin. Mais je veux juste pointer l'illogisme du règlement municipal (ou provincial ou fédéral, je sais pas) en matière d'alcool. Et son hypocrisie aussi. Ca n'est pas neuf de toute manière (remember le festival des vieux journaux dans les événements dans le Mile End, genre festival Ubisoft ou ex Saint-Jean). Les règles en matières d'alcool à Montréal sont souvent d'un illogisme crasse et complètement dépassées. Par habitude, on ne s'en rend même plus compte.

Michel * aka * Michel a dit...

pffff 2 heures sans trinquer ... ca va etre assez rough ... je vais me bourrer avant et apres ...