vendredi 24 juillet 2009

J'ai toujours su qu'il était un peu clown

Je sais qu'à une certaine époque la gloire de ce blogue tenait dans le fait que les lecteurs aimaient avoir leur face ici une fois de temps en temps. Depuis que je ne suis plus le allo vedette de la scène locale, certaines personnes manquent de visibilité. Et elles deviennent des clowns tristes. Dans le temps, je n'aurais pas hésité à vous dire que j'ai vu Pigeon dans le journal ce matin. Ah oui, et aussi Paul Piché déambulant St-Urbain sur un Bixi, Doudou et Xavier dans un portique au coin de Rachel, et Donald Pilon sortant de chez le coiffeur avec son tablier protecteur pour mettre des sous dans le parco. La vie fourmille de vedettes.

10 commentaires:

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

il est beau même en triste

Marie-Claude a dit...

Man, cet anomyme est vraiment gossant. Au moins, il pourrait changer sa cassette.

Doudou a dit...

Tout est dans tout.
Jeudi, Xavier m'a montré le journal et m'a demandé si c'était Pigeon. j'ai dit non. Puis, on était dans ce portique sur Rachel, et il a vu une vedette passer à Bixi, et il n'a pas su l'identifier. Il a dit Daniel Lavoie, mais n'était pas certain. Puis c'est à ce moment que j'ai vu ta face sortie d'une fenêtre d'autobus. Et tu as crié. C'était beau.

pépé pervers a dit...

y sont ou les photos de pirate a pouelle ?

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

t'es en retard pepe pervers, ça fait longtemps qu'elles ont été publiées dans les commentaires, sooooooo 2008

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

en tout cas dans la tente 33 mag dimanche à osheaga, c'était baz le clown...

pepe pervers a dit...

non le cycle de paul piché est déja passé, pirate a pouelle, ca repogne big time avec La Presse. Ressort tes raybans, le trip est de retour.. a Laval.

Baz a dit...

Reste polie Annie, j'ai une intolérance au Gin et qqun m'a fait un drink Gin-GHB. On rit pas avec la drogue du viol...

;-)

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

En tout cas Baz, j'ai pris soin de toi... pour m'assurer que t'étais ok, comme la maman des hipsters que je suis

(pas la maman dans le sens que j'en suis à l'origine... faudrait pas exagérer, c'est pas mon genre)

Baz a dit...

T'es fine... et je t'aime.

Annie la maman des hipsters.