mercredi 5 août 2009

Réponse au gourmand de festival

Voici voilà, en lisant ma Presse ce matin, je suis tombée sur ce courrier du lecteur, à qui j'ai envie de dire, jeune homme tu n'es pas débrouillard et pas très curieux non plus.

Quelques extraits choisis :

Lors de la première journée du festival Osheaga, j'ai eu la malchance de ne pas prendre le temps de bien souper avant de me déplacer au festival. L'attente au stand à hot-dogs était de plus d'une heure et demie.

Après avoir attendu durant la quasi-totalité du spectacle de The Roots, et après avoir manqué le début du spectacle de Coldplay, pour lequel j'ai décidé de payer l'exorbitante somme de 85$ (...)

Mais j'étais plutôt en colère lorsque j'ai quitté le stand avec deux sacs de croustilles, une bouteille d'eau et un thé glacé pour la modique somme de 13.

Comment se fait-il qu'à Osheaga (...) les services alimentaires soient aussi médiocres? Les prix sont exorbitants.


Jeune homme, jeune homme, calmons nous. Comment se fait-il que tu sois arrivé si tard sur les lieux ? Tu n'aimais pas les découvertes proposées en après midi ? Pourquoi est-ce que tu n'as pas marché un peu vers l'est de l'ile, à l'endroit ou se tient la scène MEG, tu n'a pas vu qu'il y avait là un sublime traiteur de bouffe mexicaine, sans trop de file d'attente ? Encore mieux, les plus futés (moi pis ma gang en tout cas) on a profité de l'offre des Piknics dont l'entrée était gratuite pour les détenteurs de billets du festival, à quelques pas du site. Avec leurs fabuleuses saucisses William suisse en hot dogs, leurs crêpes farcies (J’ai vu XKR s’en enfiler une au fromage jambon et champignon), et leur bière de micro brasserie à prix modique, contrairement à la BUD dégoutante offerte sur le site. Les habitués eux savaient flairer l'affaire. Et même devant les deux scènes principales, Commensal donnait des brownies. Ça te bouche un coin à son homme ça. Moi j'en ai profité en tout cas. Ou peut être que t'as pas de dents, t'as pas pensé au Blé d'inde ? Comment peux-tu acheter un billet pour Coldplay à 85 $ et ne même pas daigner profiter de l'offre entière. Pour toi jeune homme, j'offre une paire d'œillères en cuir brun. T'es p'tête gentil, mais tu n'es pas très wise.

6 commentaires:

Doudou a dit...

Voilà un excellent post.

Et surtout grâce à cette phrase: Ou peut être que t'as pas de dents, t'as pas pensé au Blé d'inde ?

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

c'est robotto qui m'a inspiré ! il arretait pas de me harceler pour aller en manger

Anonyme a dit...

"Pourquoi est-ce que tu n'as pas marché un peu vers l'est de l'ile, à l'endroit ou se tient la scène MEG, tu n'a pas vu qu'il y avait là un sublime traiteur de bouffe mexicaine, sans trop de file d'attente ? "

Wut? Il était débordé à 17h et a manqué de bouffe à 19h

Laurence a dit...

Bravo!

Excellenmt post en effet.

Quoique je ne me porterais pas tant à la défense d'Osheaga, qui méritera bien sa mort annoncée...

Mais je suis d'accord sur le fait que le jeune homme n'est pas très wise ;-)

Annie Pas Toujours Gentille a dit...

en ce qui concerne osheaga, je me dis : quand c'est gratuit...

hon c'est vrai, y'a du monde qui paye pour ça

Miguel Tremblay a dit...

Ça doit être une compétence transversale ça. Quand on est experte pour glaner des encas gratuits, identifier les aubaines par la suite, ça ne doit pas être très difficile.

On ne pourra pas dire que la réforme de l'éducation n'aura mené qu'à des désastres!