mardi 28 août 2007

J'oubliais...

Le mot pute est tellement été 2006.

À part dans l'expression Putes de lancement que j'ai inventé et qui veut dire pique-assiette, je ne crois pas que j'utilise vraiment souvent ce mot. Les mots Wack, Weird et Fafouin étant tellement plus drôles. Richard Martineau aurait dû retouver le journal de Catherine Bélanger et faire ce qu'un journaliste doit faire, vérifier ses sources.

De ce fait, nous ne sommes même pas journalistes... et que je ne vois personne nier cette affirmation. Je n'aurais jamais la prétention de dire que j'en suis une.

19 commentaires:

Doudou a dit...

T'es certaine que ça vient de toi l'expression pute de lancement?

Annie pas toujours gentille a dit...

de ma tete oui:

meme elektrik eric le dit dans son entree du 23 fevrier 2006

http://drunkrocker.blogspot.com/2006_02_01_archive.html

Johnni Magni dit Jonny Pop a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Johnni Magni dit Jonny Pop a dit...

Richard Martineau n'est pas la voix du public de toute façon. Monsieur le vendu qui passe du Voir au Journal de Montréal, c'est pas parce que tu dis des commentaires insipides dans génération 90 que ça fait de toi une voix pour la femme moderne. T'es peut-être dépassé par la dégradation de la langue française rendu à ton âge, mais c'est pas une raison pour blâme Catherine. De toute façon, si t'es pas content, écrit-là donc sur ta feuille de chou avec ta femme ce que tu penses de féministe moderne.

une autre jeune femme moderne a dit...

Parlez-en en mal, parlez-en en bien, l'important c'est que tout le monde en parle.

Rocklapin a dit...

au moin il parle pas de cedrika

Annie pas toujours gentille a dit...

non, claude poirier est sur le cas. doudou devrait l'engager comme negociateur.

Doudou a dit...

«Le mot pute est tellement été 2006»

voire automne 2005.

Dominic a dit...

Je croyais que tous les bloggers étaient des journalistes.
Ou alors que les bloggers deviennent journalistes...
En tous cas, les deux aiment les CD promos et la musique gratisse :)

Annie pas toujours gentille a dit...

on aime ça, mais on en a jamais (les blogueurs je veux dire)

gynocrate a dit...

laissez martineau tranquille, ce gars, c't'un génie, un maitre à penser. Doudou c'est une consécration pour toi, maintenant j'aimerai bien voir te voir aux francs-tireurs et l'émission pourrait se terminer dans un bain de boue: durocher vs doudou.

Frederic a dit...

Se faire traiter de pute, c'est une chose.
Mais se faire traiter de journaliste, ça passe les bornes.
Tu ne devrais pas te laisser injurier de la sorte !

Anonyme a dit...

"on aime ça, mais on en a jamais (les blogueurs je veux dire)", OHHHHH, mauvaise langue (de pute?) hehe :)

youri / BB

Anonyme a dit...

martineau a raison
la jeunesse est ville comme le monde....

Annie pas toujours gentille a dit...

je propose que l'on oublie cette histoire et que l'on pointe du doigts linso gabo et jean-bart pour nous avoir pervertie, nous, les femmes.

ç'est beaucoup plus cool

letiquette a dit...

Fafouin c'est le nouveau noir.

Pis anyways, une fafouine c'est ben pire qu'une pute, demande a Baz.

La grosse Bertha a dit...

Il est drôle ce pays, enfin cette province. Dès qu'une once de débat semble (enfin) s'annoncer dans les chaumières, on éteint tout et on se plonge gentiment la tête dans le sable. Diable! Est-ce si horrible d'avoir été à l'origine d'une discussion passionnée? "Courage, fuyons!" comme dirait l'autre...
Est-ce si pénible d'argumenter, de contre-argumenter et de faire valoir ses idées? A moins qu'il n'y ait simplement rien à "faire valoir". C'est la posture du "je disais juste ça comme ça." Tout importe peu.

Ah c'est sûr qu'il est beaucoup plus audacieux de "faire une sortie" sur la question du féminisme que de narrer ses beuveries dans quelque bar branché de la ville.

Vous n'assumez rien, vous m'amusez.

Annie pas toujours gentille a dit...

voilà qui est bien dit grosse bertha (pour vrai)

Frederic a dit...

La grosse: si on voulait perdre notre temps à débattre sans fin et à s'engueuler sur tout et sur rien, on serait parti vivre en France.