mardi 28 août 2007

La femme de Martineau n'est pas contente

Ah, dans mon nouvel emploi, j'ai le devoir de lire le Journal de Montréal, histoire d'être au courant des drames relatés par mon amie Mélanie Brisson en Page 3.

Ce matin je lis un peu plus loin la sempiternelle nouvelle de Cedrika. Ce sera son anniversaire nous dit-on...

En page 6 Richard Martineau titre : Vive le deuxième degré

Hey voilà, le débat sur le mot pute est relancé. Doudou, qui est maintenant devenue 'journaliste' selon les dires de Martineau, a ouvertement critiqué Sophie Durocher, sa femme dans L'Actualité, et ça, ça ne passe pas. Alors utiliser le mot pute n'est pas correct, bla bla bli féminisme, bla bla bli respect.

Suite à ce scandale en devenir qui nous mènera sans doute vers Tout le monde en parle, j'aimerais vous rappeler que les propos de Catherine dans l'article, même s'ils sont réels ont peut-être été banalisés, et je vous invite à lire les excuses publiques de Doudou, avant que la tempête fasse renverser le verre d'eau.

Go Doudou, I'm so proud of you.

Qu'on se le dise, si la femme ne peut se défendre devant le mot pute, c'est qu'elle est faible. La femme forte n'en a rien à foutre de ce que les garçons disent d'elle.

26 commentaires:

Doudou a dit...

Quelqu'un - Catherine, que fais-tu dans la vie?
Catherine - Je suis journaliste.
Quelqu'un - Ah oui?
Catherine - Oui, c'est Richard Martineau qui l'a écrit dans un article très nuancé.

Annie pas toujours gentille a dit...

il aurait pu parler de fabbie, qui est aussi noire.

Anonyme a dit...

une journaliste avec le cervo d omnikrom wow

Doudou a dit...

un anonyme avec le cerf-veau d'un animal wow

J a dit...

On ne l'a pas soulevé, mais Sophie Durocher est probablement la personne que je connais qui est la plus éloignée de la notion d'humour. Jamais vu une femme dont les blagues tombent plus à plat qu'elle. Genre, elle n'a pas le choix de préciser que « c'était une blague » pour que les gens réagissent.

Quant à Richard Martineau, j'aurais bien aimé croire que quelqu'un qui fait son show de télé dans une chambre de motel cheap puisse comprendre que, des fois, c'est drôle de jouer avec les mots.

Bref, ça sent le réac'.

Mathieu.J a dit...

Que de polémiques mesdemoiselles. Qu'est-il arrivé du temps ou je pouvais fantasmer des semaines durant à la simple vue de votre mollet sous votre crinoline.

Sérieux, je suis fier de vous, d'être des femmes assez fortes pour ne pas vous laisser rentrer dedans par des qualificatifs que vous savez pertinemment que vous n'êtes pas.

Si ça vous amène à Tout le monde en parle, je vais louer une télé et l'écouté en buvant un martini à votre santé!

Jouer avec les mots a dit...

On dirait que Martineau est content dans son article de pouvoir insulter les femmes. Par le fait même il s'éloigne complètement du sujet. Je ne l'aimais pas beaucoup avant cet article, mais maintenant encore moins.

Grosse barbe a dit...

C'est clair que Guy A. va vous inviter. Un conseil : n'y aller pas.

Annie pas toujours gentille a dit...

je n'irai pas defendre une position à la télé si je n'en fais pas moi meme un débat dans ma vie de tous les jours.

je veux dire, je n'ai pas d'arguments crédibles. je ne suis que 'le peuple'. une pauvre fille avec un humour douteux qui utilise le mot pute sans se soucier de la repercussion sociale de la chose.

j'enverrais roxanne vilaine, qui semble pas mal plus crédible dans sa position.

s'ils m'invitent pour parler de mon blogue point à la ligne, ça je peux y aller, je le connais par coeur le sujet.

xkr a dit...

il me semble que Richard Martineau traite Catherine Bélanger de pute, mais j'en suis pas sûr...

grosse barbe a dit...

Je crois que Richard Martineau a lu le livre "Putain" de Nelly Arcan.

Frederic l'anonyme a dit...

Bof... Il doit savoir de quoi il parle. Je crois que Richard Martineau est une pute médiatique. (Qui avait dit ça déjà? XKR!)
http://p45.ca/conversations/journalisme/richard-martineau-pute-mediatique

Il y a juste le Prions en Église dans lequel il n'a pas commis ses éditoriaux incisifs et ô combien pertinents, qui font avancer notre société. Même le TV Hebdo y a passé...

Frederic a dit...

ciel, mon lien
http://p45.ca/conversations/
journalisme/richard-martineau-pute-mediatique

Annie pas toujours gentille a dit...

ouch rappaz

11 5 22 9 14 a dit...

Le plus idiot dans l'édito de Rich, c'est qu'il a l'air de penser que L'Actualité dit que traiter les filles de putes c'est in, alors que c'est clair que Nicolas est contre l'idée.

g.u.i.n.d.o.n. a dit...

bon ben, j'ai mon deuxième beef avec Martineau cette année...
Mais il a raison à une place. Ici:

"Qui sait, avec un peu de chance, la mode va prendre de l'ampleur. On va pouvoir traiter les Noirs de nègres, les homosexuels de fifs, les enfants trisomiques de mongols, les Italiens de wops... Ça va être tellement plus relax!

Personne ne va s'offusquer, tout le monde va avoir le sens de l'humour, ça va être génial."

Effectivement. Je prends déjà beaucoup de plaisir à appeler mes amis qui sont gros "le gros", les fifs "la tapette" et les noirs " le nèg". Et personne ne s'en offusque parce que c'est vraiment très drôle...Et si on pousse l'analyse, c'est une célébration du fait de ne pas être tombé dans le piège des préjugés, comme si on s'en moquait...
Bon, j'arrête. Il m'a encore fâché.
Le rap ne mourra pas M. Martineau.

Anonyme a dit...

Quesion de même si richard martineaui a cité doudou comme "La journaliste Catherine Bélanger" (à ce que j'ai pu comprendre ca doit etre doudou???) il doit lire ton blogue ?????, alors si tu utilises réelement le mot pute et qu'il l'a lue a plusieur reprise alors, il a fait son devoir de journaliste. Il a lu ton blogue au premier degré alors assume toi si tu utilises ce mot.


anonyme lol

Anonyme a dit...

j'ai oublié de quoi, sur les 16 commentaires tout le monde te dé fend, ca doit tre cela "les a 10 000 lecteurs par mois, 17 000 pages lues (L'été parce que l'hiver c'est plus). On est un tout petit peu derrière Bande à part dans les palmares lecture, c'est pas trop mal." cité par Annie pas toujours gentille dans ton blogue. J'imagine que toutes ces visites sont faites par tes groupies. ALors quel est la fiabilité de ces chiffres???????


pensez-y

anonymes lol

11 5 22 9 14 a dit...

Sophie en rajoute!

Anonyme a dit...

Et ce que Nicolas Langelier ne vous dit pas non plus, c'est qu'il est lui-même le rédacteur-en-chef et fondateur du magazine p45 pour lequel Catherine Bélanger écrit un blogue que Nicolas Langelier qualifie lui-même dans son article de "blogue influent".

Euh, je ne savais pas que Catherine écrivait un blogue pour P45. Elle est mélangée quand elle se fâche la Sophie...

Doudou a dit...

La semaine dernière, j'ai écrit un texte qui s'appelait: Dans quoi me suis-je embarquée encore?

Je terminais en disant ceci: À noter qu'au départ, j'ai été approchée pour un article portant sur l'état du féminisme à travers les différentes générations... Je ne sais pas si j'aurais volontairement été la représentante et la personne qui endosse l'utilisation du mot pute, que je n'approuve pas dans tous les cas, qu'on se le dise.

Maintenant, est-ce qu'on peut juste se taire et passer à un autre sujet?

Anonyme a dit...

Les commentaires de Nicolas à Sophie Durocher valent la peine

Vilain Bonhomme a dit...

Martineau est une "grosse pute" et tout le monde le savait ça. Je ne suis pas surpris de retrouver le sens (pseudo) comique que peut prendre ses articles qu'il faut (toujours) lire au deuxième degré et de préférence, il faut (toujours) les garder pour s’en servir lorsqu’on a plus de papier cul. On le sait (tous), une pute est bonne à prendre par le derrière.

Sur ce, je ne sais pas vraiment pourquoi on parle de son « article » et pourquoi il mêle sa femme dans tout ça. J’ai l’impression de comprendre qu’il se tape la meilleure femme du Québec simplement parce qu’elle n’utilise pas le mots « pute » pour se décrire. Peut-être l’utilise-t-elle pour autre chose(ref : voir les premières lignes de ce message)?

Tristan.

Anonyme a dit...

Moi, je voudrais seulement savoir POURQUOI L'actualité a fait un article sur le sujet... L'utilisation du mot pute semble être l'affaire de rien d'autre qu'un cercle d'amis. Moi, dans mon cercle d'amis, on se traite de cochons... À quand mon article avec mon portrait en spread?

Cette tempête dans un verre d'eau n'aurait jamais été déclenchée si ce journaliste de L'actualité aurait été un peu plus professionnel et aurait traité d'un sujet qui soit RÉELLEMENT pertinent dans les pages d'un magazine qui se dit sérieux.

Mais ça, ce n'est que mon humble avis...

Annie pas toujours gentille a dit...

moi moi moi je veux ajouter un truc, puisque chatelaine ne me retourne pas de courriel de confirmation que je suis membre de leur shit :

si on se fie au jugement de sophie qui semble fachée que nicolas conaisse catherine dans la vraie vie, faut-il suspendre certains journalistes musicaux de la scène locale ? j'ai vu un journaliste boire plusieurs bières avec un artiste l'autre fois.

et il avait déjà fait la critique de son album ! oh !

Frederic a dit...

Chose Martineau fourre avec la Durocher.
BANISSONS-LES DU JOURNALISME.