lundi 20 octobre 2008

Je regarde l'écran la bouche ouverte

Et ce n'est pas pour sucer personne cette fois-ci. Depuis un mois, matin et soir et même l'après-midi, les mots se bousculent dans ma tête; Je suis en train de vous parler. Souvent je prends la peine de vous engueuler dans mes pensées. Je me dis que je devrais vous remettre à votre place, vous dire que ce site n'est pas un terrain de jeux pour les chialeux de votre espèce. Je me demande pourquoi il y a autant d'anonymes capable de bitcher, mais jamais en pleine face. Je me dis que c'est bien beau de chialer mais que faites vous, vous, pour améliorer VOTRE scène musicale. Puis je me dis que ça ne sert à rien de vous faire la morale, je ne suis qu'une blogueuse dans la ville, le temps fera les choses et on verra bien de qui on se souviendra dans cinq ans.

Depuis un mois j'ai tenté d'autres avenues, j'aurais pu vous parler de certains shows que j'ai vu. Un peu de soft pop montréal au Zoo. Des chanteuses folk de 50 ans. Des divas de Jazz de 14 ans. Un groupe de Métal qui fait de la BD au Campus. Je suis même allée voir Cake au Metropolis et j'ai assisté à un lancement de site porno. Je me suis trouvé complètement déconnectée quand on m'a parlé d'un Round Robin et que je ne savais pas de quoi il s'agissait. Puis tranquilement je suis retournée à des valeurs sûres avec Jamie Lidell et Chromeo la semaine passée, puis Diplo en fin de semaine. Je pleure encore un peu de ne pas avoir vu Mogwai, le seul show qui, à l'annonce, a généré des papillons dans mon ventre depuis un sale bout.

Des nouvelles de Doudou : Je ne sais pas ce que vous lui avez fait, mais ce n'est plus vraiment la même personne. Je ne lui parle pas vraiment souvent, alors quand vous me croisez pas besoin de me demander si ma soeur est là, je ne le sais pas. Mais aux dernières nouvelles elle va bien (même très bien m'a t'elle affirmé) et elle prépare un voyage en chine avec son cowboy. Hier elle m'a menacé de détruire ce site, et je l'ai menacé de mort. C'est comme ça, je vous ai déjà parlé de ma relation amour-haine avec Rock'n'doudou.

Mais ce qu'elle ne sait pas c'est que j'étais sur le point d'écrire. Et c'est pour ceux qui aiment me lire que je reviens, pour Anne-Marie, Fabbie, Marie, pour ceux qui ont envie de faire la fête et de rire. Les autres ont déjà retiré l'adresse de leurs signets au bout d'une semaine, quand ils ont vu qu'il n'y avait plus aucun morceau de viande sur lequel se garrocher et c'est parfait comme ça. Ne revenez pas. J'écris pour mes amis, ceux à qui j'écrivais en 2005. Le reste du temps, je regarde la télé, je travaille sur quelques sites web, je suis impliquée dans la construction d'un futur centre de diffusion (salle de spectacles, studio et galerie) qu'on a ironiquement baptisé le milieu, je fais de la 'pataphysique et je bâtis une ville sur facebook. Et des fois, à 1 heure du matin, je vais me chercher des beignes chez Tim Horton avec trésor. C'est beau hein ?

À plus tard, dude.

8 commentaires:

g lechic a dit...

je suis le premier a sauter sur la tranche de baloney de ta grosse mère!

Martin a dit...

3 ans déjà que je suis présent. Jours après jours. J'aime Rock doudou. C'est pour moi une source de l'information et un divertissement.

Juste pour moi ...

Go abs Go

Martin

Anonyme a dit...

en tant qu'ancienne petite vedette de ce blog, je suis bien content de voir que IT'S ALIVE !

DJ LAM

Léo a dit...

Mmm... Ça me donne le goût d'une roussette au miel, ça. !

Je suis très contente de ton retour Annie. Telle une Benoit Gagnon, tu pourrais intituler ce blogue, Ze Retour of Ze Not Alwouèze Friendlé Annie.

Anonyme a dit...

je suis vraiment contente que le blogue revive. tellement de bon show grâce à vous. Comme quoi y a pas juste les amis qui lisent.

Annie pas toujours gentille a dit...

merci c'est gentil

amelie a dit...

Je commentais jamais, mais je venais voir chaque jour.

C'est grâce à ce blogue que je sais ou sortir la fin de semaine!

Je suis contente que ça reprenne... :)

Bonne continuation à toi!

Jean-François Proulx a dit...

Et moi je suis un non-anonyme, fidèle (?) mais qui se perd parfois pendant de longues semaines. Mais comme je ne commente pas, je n'existe pas.

Je dis, bloguer, faut toujours le faire pour soi d'abord. Ou pour le cash, mais c'est rarement le cas.

Et j'ajoute : fuck yeah.